L’abonnez-vous

Connectés

Archives

Quatrième volet

Je tourne une page.
Quête ramifiée de chemins
Lignes d’un vivre comme je peux
Sur la paume de quelle main ?

Et pourquoi non ?

Ecrire, et pourquoi non ? La barque est immobile Ce sont les rives qui passent Aux arbres fromagers, badamiers Flamboyants Pourquoi non, le chiendent ? Et même l'ombre oui, Même l'ombre rayonne, vénéneuse Epanouie Ecrire ce qui paillette La poussière des granges...

lire plus

Que finisse l’hiver

Fusent la trille ronde des hulottes des notes de gouttes chevêches Toutes ces étoiles précipitées ça roule comme un torrent clair On ne sait pas ce qui paillette du ciel qui ruisselle, orpailleur ou la terre de sucre-givre C'est ainsi que ma nuit chemine en rond, dans...

lire plus

Une voyelle de plume

De quel droit ce cœur me heurte-t-il si fort de son poing le plus rage ? Il ne fait pas le tri et ne cloisonne pas la dureté consonne             interactive des chaos, leur écho toxique sur les murs et la douceur voyelle de ce que je sais vivre            encore Si...

lire plus

Insurrection

Le vent s'est enroulé autour de ma fièvre Vois la récolte des tempêtes Fracas à l'infini de toutes les querelles du monde Océan/soufre Des digues de silences me servent de brisants J'attends que la nuit lève son ancre de brume fumerolle Insurrection de l'aube Demain...

lire plus

L’échappée cohérente (ou presque)

C'est à ça que ressemble l'eau dont nous avions soif Serpents de moire/mirages sur le goudron crevé chaleur trouble de l'air Tornades sèches aux spirales de sable, de feuilles de papiers gras Une porte mal fermée mal ouverte, je ne sais pas ? Et s'engouffre la nuit et...

lire plus

J’aimerais être sable

Ce hier déjà Cet hiver escarpé que tu habites encore Comme on habite un naufrage J'aimerais être sable Y fourmilleraient tes fissures secrètes Tes petites peines                    lourdes Tes pensées râpeuses J'aimerais être sable Le buvard absorbant de ton silence...

lire plus

Arrimer en pays d’automne

Musique de René Aubry : Courant d'air Pour Valérie Accrocher un verbe bleu aux phrases du vent Ce pointillé de brise qui pétille Rouge bruisse un feu de sumac Un jardin de soleils aux rires égrainés Des anneaux chevillés A l'âme D'un éboulis contenu Arrimer en pays...

lire plus

Septembre soir

Dimanche de septembre soir Pas d'issues à ce paysage Comme s'il coulait un sang atone De mon encrier de brouillard Plus de message à délivrer Circulez, y a rien à voir La ville a verrouillé l'été Dimanche de septembre feu Mortes, les feuilles de mon cahier Des...

lire plus

Contre-soir

Dans l'encoignure de mes murs un crépuscule similaire au feu tout flamme contre-soir Il est des soleils rémanents dont la lumière indélébile longtemps affleure à la surface Un linteau vermoulu la photo répétée d'un sahel de dune où mon enfant trottait un genou, une...

lire plus

La mémoire métisse

Je découds le bord à bord Du bout du monde Et des saisons Bleu minéral de l'hiver Soleil abrupt en surplomb Velours côtelé des labours Horizon hachuré de pluie Aux andains de roches plissées Trame de vent Trame d'un temps effiloché Restent l'accueil d'un rivage Pruine...

lire plus