L’abonnez-vous

Connectés

Archives

Chroniques

Tristes ou gaies, des histoires vraies.
Des vrais rêves aussi.

Le téléphone

Je ne peux plus lui téléphoner. Je n'y arrive plus. Elle se répète tellement... Bien sûr c'est normal à son âge, de se répéter, d'oublier ce qu'elle m'a dit hier et avant-hier et avant avant-hier et tout à l'heure. Invariablement, lorsque je...

lire plus

Note de lectures

Et zut, je viens de terminer le livre que je lisais. Je ne voulais pas le finir, je ne voulais pas qu'il se termine. Je lis décidément trop vite. En voyant qu'il me restait peu de pages, j'avais essayé de ralentir ma lecture. J'ai freiné tant...

lire plus

Piano-forte

Je n'ai jamais vu son visage. Je la voyais de trois-quart dos. Elle était à sa fenêtre, menue, penchée sur un piano, ses cheveux blancs roulés en chignon sur la nuque, son cardigan de laine pâle. Je ne me souviens pas de la couleur, rose ou...

lire plus

Poupée vaudou

Ma première poupée cousue n'était pas vaudouce mais bien vaudou. Si si, vous avez bien lu. Une poupée sur laquelle j'avais fiché plein d'épingles... La seule et unique dans le genre. Elle était très grossièrement cousue, mais elle était à l'effigie d'un...

lire plus

La confinitude

“On a eu l'impression, pendant cette épidémie, que la réalité devenait plus agréable: le ciel était bleu, il n'y avait pas de voitures… il y a un espoir que des choses changent” (Hubert Reeves , La terre vue du coeur)Certes, mais ce que je vois, c'est que...

lire plus

Bagne and Breakfast

C'était le 30 décembre 2019.J'ai fait peu de prises de vues. Je n'ai rien filmé de ce qui me perturbait. Trop perturbée, justement.La vidéo qui suit je l'ai faite pour alimenter mon souvenir. Elle ne montre pas, elle tait.Elle n'est qu'un support à mon...

lire plus

L’homme de Bora-Bora

Il lançait son déambulateur en avant, à la maigre force de ses bras. Ses jambes suivaient péniblement, l'une après l'autre. C'est comme ça qu'il grignotait le trottoir. Il était en short et en tee-shirt, ses pieds dans des chaussures si noires et si...

lire plus

Fin chelou

Il y a près de 17000 km entre ici et le lieu de ta première et dernière demeure et pourtant je pense à toi.Je pense à ce jour de fête des mères. Tu n'étais pas chez la tienne, de mère, tu étais chez moi.Tu étais chez moi chez toi. Aux nouveaux arrivants,...

lire plus

Mon chat, ce fils de chien

La chatte s'appelait Miel Miaou, c'est le nom que mon petit garçon de fils lui avait attribué. Nous ne gardions jamais ses petits mais nous avons gardé Jean-Louis. C'est le nom que mon ado de fils lui avait attribué (le même fils, il avait grandi). Drôle...

lire plus