L’abonnez-vous

Commentaires récents

Connectés

Archives

Par superstition, j’hésitais à ouvrir un treizième volet.
Aujourd’hui le malheur est déjà là. Alors pour co-voiturer la tristesse…

Vol de nuit

J'ai retenu toutes les lumières des noctiluques dans l'eau noire aux bourdonnantes constellations des terres vues d'avion L'enfance s'attable nourrie de paillettes Musique inextinguible des couleurs malgré le rêche et la morsure le rictus mordant accroché aux babines...

Co-voiturer la tristesse

Et lui ? Lui qui porte le filet des photos-souvenirs Lui qui va tout porter on le sait On voudrait s'accrocher à son bras On le voudrait insubmersible 4 juillet 2018...

Co-voiturer la tristesse

Les épaules tressaillent comme de rire Tenir dans ses mains les épaules et le comme et le rire qui nous embrasse mouillé 4 juillet...

Co-voiturer la tristesse

Les yeux écarquillés et sa douleur grande ouverte comme à la fenêtre, la nuit Elle occupe tout le puits de la blessure 4 juillet...

Ephéméride

On voudrait arracher les pages qui saignent de l'éphéméride Forcément cela arrive ici aussi Pour la circonstance les oiseaux bricolent un chant du désespoir 2 juillet 2018...

Tsunami

Une histoire deux familles recomposées, décomposées Les pièces rapportées les pièces détachées L'été est là tsunami Ecrire un poème à travers larmes écrire à travers les étoiles que ça fait cette somme de chagrin inimaginable Je ne veux pas que tu pleures je ne veux...