L’abonnez-vous

Commentaires récents

Connectés

Archives

Vision sonore

Un train, soudain, dans le silence. Il était long, long, long, long, long, long, long... Il a traversé la nuit (presque deux fois la page) de long, long en large avant d'emporter son lot de wagons compartiments couchettes et de voyageurs assis assoupis, éclairés tout...

La pluie

La robe gonflée de vent noir Elle court staccato sur les toits Crépitent ses talons aiguilles   12 juillet...

Regain

j'aurais préféré bleus - tant pis - volets ouverts verts sur le bleu des lavandes sur le rose des tuiles sur le carillon des troupeaux j'extrapole j'attrape le désir au lasso des poèmes c'est une maison qui jazze crépuscule à la noce le tulle des nuages et la lune...

Je ne suis pas fou

j'ai vu tomber les miens dans la flambée des bombes et j'ai compté mes disparus j'ai compté et hurlé j'ai eu mal à la folie j'ai eu peur à la folie et j'ai fui follement mais je ne suis pas fou j'ai fui avec ma peur ma douleur ma mémoire et mon nom mon identité sans...

Cigales

De sauges en lavandes des ruisseaux de vent sec Soleil bleu de chauffe Tss tss tzigales 17 juin 2017...

Versant nord

Entre lèpre de graviers et tempête d'herbes seulement la boîte aux lettres mortes Viens n'habitons plus le versant nord des choses 16 juin 2017...

Bleu

Jour bleu torride compact Façade de ciel lisse Aucune prise pour les mots et j'écris que je n'écris pas Soudain l'invisible déchirure d'un avion à réaction Plaie ouverte et puissante dans la chair du silence Mais aucune trace Jour bleu torride compact   11 juin...

Le grand silence blanc

Nos voix, nos regards toutes nos pages effrités miette par miette avalés dans le grand éboulement/sablier Chandelle soufflée l'une après l'autre petit à petit feu(e) Mais se propagent les passerelles et nous dansons dans la marge du grand silence blanc 3 juin 2017...

Fragments de rêves

Je rêve souvent d'une maison. Je ne la connais pas mais c'est toujours la même. La plupart du temps, j'y suis poursuivie. Je cours dans le dédale des couloirs, j'ouvre des portes et des portes. Une nuit, c'est l'entrée que je ne trouvais pas. Trop de haies écloses en...