L’abonnez-vous

Commentaires récents

Connectés

Archives

Des images et des mots

Journées d’Avril 2017

La deuxième édition des Journées d’Avril à Clans (06) « L’or du temps » a eu lieu les 21, 22 et 23 avril 2017, à l’initiative de Pascal Giovannetti et l’association Le Zampi De Clans.
Cette vidéo n’est qu’un petit aperçu de ces rencontres littéraires et poétiques.
Je n’ai pas pu filmer tout ce qui s’est passé, mais vous pourrez voir :
– Sabine Venaruzzo improvisant (le vendredi soir) sur les textes produits par les participants de l’atelier d’écriture animé à Clans par Pascal Giovannetti ;
– Moi-même (le samedi soir) lisant un de mes poèmes vietnamiens, filmée par l’ami Franck ;
– Patrick Quillier disant une partie de son épopée sur la guerre de 14 : “A la mort, à la vie” ;
– Le collacteur SCZ lisant un de ses collages, suivi par le joyeux brouhaha d’une partie des poètes présents.

25 avril 2017

 

error0

Ici et au plus loin (clip)

Ici et au plus loin
la marée peut monter, les vagues engloutir
nos hier et no futur, nos pas entrecroisés,
nos désirs parallèles est-ce que tu le savais ?
Faisceaux de lune froissés sur l’océan,
nos chimères atlantide.
Des noms et des visages floutés mais qui c’était ?
Ceux qui ancraient leurs rêves à des ports sans attaches,
ceux qui encraient leurs mots sur des notes de musique,
ceux qui graffitent encore des soleils pérennes
hors l’écaille des murs.
Des couloirs des reflets des seuils des fenêtres
des rives où me poser, apposer vos empreintes.
Signez là pour marquer cette page d’exil.
Où êtes-vous, mes éperdus ?
Celui qui sait déjà et encore où j’habite
et celle-ci disparue mais j’entends sa voix dire :
peut-être dans longtemps
on se connaîtra toujours…
Et depuis je te cherche
dans l’écho qui nous porte ici et au plus loin,
à l’arrêt sur image des miroirs infidèles
à ce qu’on espérait peut-être devenir.

Janvier 2011

Paru dans Variations sur le Thème de l’amitié, recueil collectif chez Flammes Vives
Musique de Michel Borla
Je n’y pense plus

Paroles et vidéo Colette Daviles-Estinès
Et la participation des Poupées vaudouces

Couv Borla

error0

By night

Chorégraphie hallucinée
Des lumières artificielles
Les néons pulsent et marteau-piquent
C’est la vie qui enfonce les clous
C’est la vie

By night from komêo on Vimeo.

Musique de Fela Kuti: Teacher Don’t Teach Me Nonsense
‘ttention, ça tue les yeux

3 novembre 2011

error0

Travelling

A l’Ouest, du nouveau.

Musique de Mark Knopfler

J’aime bien que l’éclipse émiette la lumière sur la mer
J’aime bien quand la brume absorbe les éoliennes
Et le solfège des étourneaux
J’aime bien rétroviser les lampadaires
Et la géométrie fouillis des vignes
J’aime bien la mosaïque des miroirs
Et le rire de l’eau à travers les larmes de saules
J’aime bien tout ce que tu brilles
Quand le poème se propage d’une étincelle à l’autre
Sur le fil conducteur des oiseaux

7 avril 2015

error0

Arrimer en pays d’automne

Musique de René Aubry : Courant d’air

Pour Valérie

Accrocher un verbe bleu aux phrases du vent
Ce pointillé de brise qui pétille
Rouge bruisse un feu de sumac
Un jardin de soleils aux rires égrainés
Des anneaux chevillés
A l’âme
D’un éboulis contenu
Arrimer en pays d’automne
Mémoire estampillée
Comme un sticker collé au front des vitres
Faire le plein de Nous
Pour jamais ce manque de ciel

22 octobre 2013

error0

Septembre soir

Dimanche de septembre soir
Pas d’issues à ce paysage
Comme s’il coulait un sang atone
De mon encrier de brouillard
Plus de message à délivrer
Circulez, y a rien à voir
La ville a verrouillé l’été
Dimanche de septembre feu
Mortes, les feuilles de mon cahier
Des papiers, de ratures noircis
Et des pages blanches froissées
Plus de message à délivrer
Circulez, y a rien à dire
La ville a verrouillé les mots
Dimanche de septembre pluie
Aveugles, les vitres embuées
Eteintes, les flaques des trottoirs
Muette, l’eau de leurs reflets
Plus de message à délivrer
Circulez, y a rien à filmer
La ville a verrouillé les miroirs
Dimanche de septembre nuit
La trouée bleue d’un gyrophare
Pulse à travers l’obscurité
Les dernières mesures d’une vie
Ce qu’elle m’a donné, je l’ai pris
Y a plus rien sous les pavés
Veines de bitume taries
La ville a verrouillé mon histoire  

13 octobre 2013

Septembre soir from C. Daviles-Estinès on Vimeo.

Musique et voix : Michel Borla
Texte et vidéo : Colette Daviles-Estinès

 

 

error0

Quelques notes

Musique de SaReGaMa

Il pleut un long jour sale

Ombres luisantes des goélands
ciel de verre fumé
et le rêche panorama
des mats hérissés dans la baie

Ça vrille dans le tunnel blanc

Contre la paroi souple du sas
un cœur bat qui n’est pas le mien

Le cardiologue est un enfant

On
se tait
ne pense à rien
ne pardonne pas à l’infirmière
d’être un homme

17 mai 2013

error0

Le courant des rivières

Musique de Rivière Noire:  » Bate Longe »

C’est le matin
Le matin est à venir
Comme une palissade éventrée
Brèche béante où le vent bat
J’ai descendu loin, je crois
Les marches, vis sans fin
Le courant des rivières, le cours de ma vie
Le matin est à gravir
Il y a de l’espoir à traverses
Une pleine brassée de silences
Saturés de voix comme il se doit
Mais le souvenir est neuf
Il prend sa source aux vasques de soleil
Où j’ai lavé, lavé les brûlures du froid
Le souvenir est neuf, je l’ai puisé demain
Juste dans la coulée de lumière du matin  

10 septembre 2012

error0

Le galop océan

Musique hang drum et flûte de TUKAMAMA

Fermer les yeux pour s’isoler des compassions
Mais la souffrance est crue
Nue
Exposée

On ne meurt pas de ce que j’ai
Alors…

Chasser des cils les images interdites
La mémoire verrouillée
II pleut en biais à chaque battement

Laisser filtrer le mistral
La houle de ses crêtes
Son souffle de ressac                

La lumière balaye ce qu’il reste de rivages
Et l’ombre des nuages dévore l’horizon
Eclairière de vif-argent
Dans les crinières graminées
Soulever sous les paupières
Le galop océan du vent

 

23 mai 2012 texte et montage vidéo écrit et réalisé à la clinique entre deux injections de morphine…

error0