Mon logiciel de montage vidéo fait n’importe quoi depuis quelque temps.
Il neige sur tous mes rushs, je ne vois pas ce que j’importe.
Je ne peux les visionner que lorsque je les glisse sur mon plan de travail. Je m’en débrouillais jusqu’à présent.
Mais seulement voilà : ce soir il remplace mes vidéos par des scènes que je ne connais pas et il les monte n’importe comment.
Il met des visages que je n’ai jamais filmés, ou alors il y a très longtemps, ou alors pas de cette manière-là.
Ce sont des visages que je connais, bien sûr. Des visages de personnes aimées ou au contraire copieusement détestées.
Et je ne contrôle plus rien. Des séquences effrayantes se succèdent à la lecture, des pistes audio s’imposent toutes seules avec une bande son que je n’ai pas choisie.
Alors j’efface, j’importe d’autres rushs, mais c’est chaque fois la même chose. Je vois défiler sur la ligne de scène des maladies, des accidents, des incendies, des deuils.
Je supprime encore, j’insère à nouveau d’innocentes prises de vue que je suis sûre d’avoir filmées mais rien à faire. Mon logiciel inocule des scénarios catastrophe.
Colères tristesses en fondu enchaîné. Gros plans sur mes larmes.
La seule façon d’en sortir est d’éteindre l’écran mais le logiciel ne veut pas s’arrêter. Il persiste à me demander si je veux enregistrer les modifications. Ne surtout pas enregistrer !
Je force alors l’application à quitter.
L’attrape-rêve à ma fenêtre attrape le vent et puis s’envole.

9 décembre 2017

 

0