Depuis combien d’années nous connaissions-nous ?
Combien d’années virtuelles ?
Ton avatar de petit bateau jaune. Dessin de gosse.
Les photos que tu faisais : ton regard posé sur les gens, un regard toujours tendre.
Ton regard posé sur les choses, un regard toujours poétique.
Et ton humour en images. Nous avons échangé beaucoup de rires en images.
Elles se sont perdues dans le grand silence blanc.
Yellow tibato. Yellow submergé. Ça sonne comme une chanson des Beatles.
Tu as coulé, tu as quitté ton propre navire.
Tu l’embrasseras pour nous, le lutin fada farfadet ?

Tu n’aurais pas aimé que l’on te pleure mais tu aimais beaucoup quand, dans mes textes, je parlais d’amitié. Tu m’écrivais alors :
Pour ce moment de grâce , dans la nuit… merci.
Il fait nuit, Yellow. Il fait tellement nuit depuis ce vendredi chaviré.

Alors je me permets.

D’amitié.

Kô Mêo l’itinérante

5 décembre 2018

0