Temples comme émergeant
D’un mirage bariolé de palais
Croix blanches au deuil dressé pur
Dans l’irrémédiablement ciel
Rouges oratoires où les cierges se consument
En de vénéneuses prières
Et puis la voix des minarets
Tellement offerte aux crépuscules

22 février 2016

error2
fb-share-icon0
Tweet 20