L’abonnez-vous

Connectés

Archives

Deuxième volet

Rupture, changement de vie, de paysage, de climat affectif.
Un nouveau chemin, il sera difficile.
Le dernier poème du premier volet date de 1993.
En 2010, je renoue avec l’écriture.

Echo-système

Un poison numérique fait son chemin digital où j'anicroche, je faille, je m'embrase. A cautériser, je m'applique mais... Je m'aveugle toute seule au reflet feed-back d'un soleil métallique. Friches ou défriches, c'est du pareil au même. Je me tiens tu me tiens, il...

lire plus

Ici et au plus loin

Tuer Le Temps from C. Daviles-Estinès on Vimeo. Musique de Michel Borla http://www.michelborla.net J'avais écrit ce texte il y a longtemps, en pensant entr'autres à l'un de mes amis d'il y a plus longtemps encore. Cet ami-là parallèlement, avait fait une chanson en...

lire plus

C’est comme ça

Elle est trop tard la vie, la course d'Est en Est, de matin en matin, connectée aux rumeurs des galets. Geyser écume qui t'éclabousse, sanglot en travers qui t'éclabouche. Tu t'es donnée ce rendez-vous avec la mer. Tu t'es inventée cette urgence chaque demain. Et je...

lire plus

Réminiscence

La lune transparaît au travers d'une soie de songes chaotiques, pulsation filigrane où je nais, où j'enfance. " S'en fout la mort " taxi rebrousse son chemin de torchères alignées. Nous-mêmes, nous-mêmes, mbolo ani " S'en fout la mort " s'enfuit. La lune transparaît...

lire plus

J’arpente

J'arpente. A pas comptés je prends la mesure du travers champ qui nous sépare. J'en mesure l'en pleurs. A pas compter, plus jamais. Démesurer la distance et la profondeur du chant qui nous dépare. Un décompte à rebours d'un contre-jour qui passe. J'ai déplacé le...

lire plus

C’est l’heure ailleurs

C'est l'heure ailleurs d'un vol d'engoulevent arraché au ruban de chaleur goudronné C'est l'heure ailleurs des ombres sous la lune le bruissement du vent comme une éclaboussure C'est l'heure ailleurs du souffle rose et nuit d'un point du jour naissant Isthar...

lire plus

Flagrant délit

La lumière peut embraser l'aube, écarter les parois d'orage, silence émaillé de clarines, effluves de fumée dans le vent. Réminiscences comme des vagues de l'odeur salée du thym bleu, la robe chamoisée des chèvres, spirales des fossiles granuleux. Le filet de jour qui...

lire plus

Maintenant que tant pis

Maintenant qu'il fait nuit maintenant qu'il fait vent tu pourrais peut-être laisser s'éparpiller les poussières de nous Maintenant qu'il fait blanc de neige sous la lune laisser l'hiver couvrir nos pas entremêlés Maintenant qu'il est tard maintenant qu'il est temps de...

lire plus

Déliquescence

Ces sympathiques tablées à nous refaire un monde, c'est pas pour demain le Grand Soir. Incoercible, faut croire, ce haussement des pôles qui nous a jetés loin, notre Pangée fragmentée. Une petite coupure sur la page que tu voulais lisser, sans faire exprès, faut voir....

lire plus