C’est l’anniversaire de nos couteaux enfouis
Ils s’ aiguisent encore dans mon ventre
chaque fois que reviennent
d’irrémédiables printemps
sur le calendrier
Mon premier acte de naissance
a été d’arracher
des mauvaises herbes de gravier
dans un jardin aux grappes d’escargots
Et j’ai envie de dire merci
aux noms qui s’effacent
aux chemins qui s’effacent
aux blessures qui s’effacent
tous ces mouchoirs noués pour ne
pas oublier quoi déjà ?
Que ces vallées d’images s’immolent
au bûcher mathématique de la mémoire

Un désir d’ultime
et que tout
soit classé sans suite

6 mars 2020

error2
fb-share-icon0
Tweet 20