On ouvre toujours le livre à la même page
souvenirs cornés
et l’on retrouve les mêmes images
cette chienne inquiète
à qui l’on a pris les petits
Elle s’appelait Moana
comme l’enfant bantou
ou le grand large
On ne sait pas pourquoi on l’avait appelée comme ça
On ne sait pas non plus ce qu’elle est devenue
on ne se rappelle plus
Mais on ouvre le livre et elle est là, fidèle
toujours à la même page
à chercher ses petits
leur odeur sur mes mains
L’enfant à presque naître
avait choisi cette page-là
pour chavirer
On ouvre toujours le livre à la même page
même si on l’a tournée
même si la vie depuis
a tenu d’autres promesses

 

9 juillet 2019

 

error0