L’île de mai est en fleurs
Les bougainvillées sont flamboyants
et les genêts trapus
Bras de vignes jetés entre deux rives
Je ne sais pas le nom des autres fleurs sauvages
elles ne s’appellent pas

Le vent parle crétois
et d’autres langues encore
sirocco, mistral, foehn, meltem ?
Le vent, avant tout, parle la mer

Les oiseaux surtout
partout, les oiseaux
parlent oiseau
mais beaucoup plus

18 mai 2019

error0