Je compte ceux qui ont compté
Ils nourrissent les feux de friche
de mes pages
habitent le silence qui sourd
Etoiles chaque nuit ravivées
chaque matin happées
dans la grande roue de l’aube
Et la vie continue

18 septembre 2017

 

0