Sơn Ca la femme de ménage de la maison d’hôtes où nous séjournons depuis maintenant dix jours est une toute petite bonne femme.
Elle ne parle que le vietnamien apparemment.
Si l’on s’adresse à elle en anglais, elle répond par un filet de voix qui lui sort à peine de la gorge.
Elle émet des petits bruits de souris. On dirait qu’elle n’articule que des voyelles.
On ne comprend rien de toutes façons.
Elle dit plein de mots minuscules de manière véhémente mais très doucement, en chuchotant presque.
C’est très rare ici, les vietnamiens sont pour la plupart tonitruants.
C’est suffisamment rare pour que cela mérite d’être noté et c’est ce que je fais sur mon carnet.
Je viens tout juste de terminer que je la croise dans l’escalier.
Elle me claironne un Hello retentissant qui me laisse pantoise.
Elle m’a cassé tout mon effet.

 

22 février 2017

 

0