L’averse couche des chemins de blé
Rafales fluides

                     *

Goutte après goutte
les feuilles hochent
l’herbe tressaille

                     *

Les enfants badigeonnent
de potelés escargots blancs

                    *

En vaguelettes urgentes
les petits fracas du torrent
sur la peau des pierres

                     *

Sur les trottoirs
la tête en bas
glissent de luisantes silhouettes

                     *

D’un geste essuyé-glacé
se recompose le paysage

                     *

Les rues du mercredi
à bottes jointes dans les flaques

                     *

Sourire mouillé

                     *

Et il pleut
à manger des crêpes

 

21 septembre 2016

 

error2
fb-share-icon0
Tweet 20