entre veille et sommeil
je me débats
il me tire par les pieds
il m’empêche de dormir
il me regarde grand et froid
comme un glacier
je dis non
je dis va-t-en
je dis je m’en fous
maintenant
lorsque je m’endors enfin
il revient
avec la haine tordue de sa bouche
il semble rire
il fait des bruits de sanglots secs
et dans mon sommeil
je dis non
je dis va-t-en
je dis je m’en fous
maintenant

 

27 août 2016

0