Une seconde à souffrir de rien,
à souffrir d’incertain,
à pleurer d’un nuage sur l’instant,
mon seul pays, mon paysage.
Je voudrais arriver.
Je voudrais être de retour
quelque part,
rien qu’une fois.
Je voudrais venir d’où je viens.
Mais ce sont les brûlures
qui racinent ma vie
à différentes sources.
C’est un soleil-escale
qui amarre mon voyage
à ce bout de sourire.
Lune, ma maison ;
mon territoire de saisons
où je fugitive.
Et cet enfant sans visage,
au bord d’un trop plein de mémoire,
drôle de point arraché ;
mon double nulle-part.

 

1987

0