Vendanger l’or oblique du soir
Le silence s’exaspère
L’agencer comme on peut
En faire des souvenirs ourlés de bocages
Un brin de vent cousu à même les trémières
Au pays du bel été

4 octobre 2015

0