Volets ou vers

 

 

Une poésie à plusieurs volets
chaque volet ouvrant sur une période donnée

Chroniques

Tristes ou gaies, des histoires vraies

Dernières parutions…

Laniakea

Solo balayé des cymbales

Galaxie ouverte
d’une incise de cuivres

Contrebasse et guitare
note à note
suturent la déchirure

et nous voilà traversés d’étoiles

26 octobre 2021

Voyage en pays Ackenbush


Au commencement était le point,
disait la voix

C’est là que le voyage a commencé
Pas à pas – nous entendions les pas –
les instruments suivaient
une ligne
un espace
l’espace temps d’un sablier sans couvercle ni fond
Du ventre de la contrebasse naissaient des incantations de sable
De la clarinette, fluide et heurtée ruisselait une immatérielle darbouka

Un oiseau s’est échappé de sa bouche

19 octobre 2021

Je brûle

On m’avait dit de brûler tout ce qui me fait mal
alors je brûle les ronces qui te déchirent le flanc
Je brûle le bateau qui est parti sans toi
Je brûle mes dents

Je brûle le cochon qui se repaît de confiture
Faut-il que je brûle aussi la photo désenfouie ?
Je la brû… non je ne peux pas
Regarde comme c’est laid, la vie
lorsqu’elle t’ampute d’une sœur d’une mère ou d’un ami
toutes ces amours que tu avais encore à vivre
Je brûle ces touffes d’étoiles parties
au firmament du néant
Je brûle ma colère
et elle fera long feu
Qu’est-ce qu’on attend pour aller bien ?

8 août 2021