L’abonnez-vous

Commentaires récents

Connectés

Archives

Quinzième volet

Voyage…

Ultra violette

C’était un moment particulier
aux confins de la solitude – toujours –
Lorsque tout paraissait étréci
et gris
et bouché
s’ouvrait un crépuscule plus vaste que le ciel
C’était un moment qui ne reviendrait pas
– on le croyait –
Il fallait le prendre avec sa couleur
ultra violette – une couleur qui n’existait pas
Il fallait le prendre avec son silence
ce silence aux pages sourdes
cette impatience
d’un lent demain
qui ne vient pas
Ce n’était pas un vrai silence
il y avait ces musiques qui résonnaient dans l’habitacle d’une voiture
– parce c’était toujours sur une route –
La vie galopait de l’autre côté de la vie
sur un cheval sans nom
Mais savoir où les enfants jouent
lorsque l’automne éteint tous les colorados ?

25 novembre 2021

Voyage en pays Ackenbush


Au commencement était le point,
disait la voix

C’est là que le voyage a commencé
Pas à pas – nous entendions les pas –
les instruments suivaient
une ligne
un espace
l’espace temps d’un sablier sans couvercle ni fond
Du ventre de la contrebasse naissaient des incantations de sable
De la clarinette, fluide et heurtée ruisselait une immatérielle darbouka

Un oiseau s’est échappé de sa bouche

19 octobre 2021

Je brûle

On m’avait dit de brûler tout ce qui me fait mal
alors je brûle les ronces qui te déchirent le flanc
Je brûle le bateau qui est parti sans toi
Je brûle mes dents

Je brûle le cochon qui se repaît de confiture
Faut-il que je brûle aussi la photo désenfouie ?
Je la brû… non je ne peux pas
Regarde comme c’est laid, la vie
lorsqu’elle t’ampute d’une sœur d’une mère ou d’un ami
toutes ces amours que tu avais encore à vivre
Je brûle ces touffes d’étoiles parties
au firmament du néant
Je brûle ma colère
et elle fera long feu
Qu’est-ce qu’on attend pour aller bien ?

8 août 2021

Encres

J’aimerais dire à l’encre
le vent des arbres tout dilués de nuit
et le mot bakélite, sa sonorité verte

J’aimerais dire à l’encre
un nuage moussu
aux éclats de fer blanc

Percussifs, alternés
le clair et l’obscur des forêts
clair obscur, clair obscur, clair obscur

J’aimerais dire à l’encre
la ligne mélodique brisée
de la lumière

20 mai 2021

L’océan vent

Mer agitée à forte par houle de Sud-Est. Vent de secteur Nord-Ouest 3 à 5, fraîchissant rapidement 4 à 6. Rafales. Variable dépressionnaire 3 à 4, s’orientant Sud-Est, localement Nord-Est 4 à 5 sur l’extrême nord.

Les vrais marins vont dire que je raconte absolument n’importe quoi et ils n’auront pas tort….
Mais qui dit que je n’habite pas au bord de la mer ?

Feu de guêpes

Le parfum des roses musquées
et le relent du détergent des salles d’attentes
On se laisse assaillir d’effluves
qui vous traversent et qui me brûlent
comme autant d’échardes fulgurantes

Je dis on
on dit vous
vous dites je
pour mettre une distance
entre nous et les souvenirs

ce long feu de guêpes

16 avril 2021