Patatras

J’ai aimé les savoir attablés sous le chêne tous ensemble une bougie sur la table la pénombre autour d’eux J’étais dans leurs pensées je le sais, j’y étais j’étais dans la nuit conjurée par la flamme Je porte en moi le deuil de mes amours vivantes C’est un chagrin...

Sol y sombra

Trop de lunes défaites dans le miroir de l’eau Trop de fêtes brisées – en musique, bien sûr – Tous ces soleils ravagés – en musique, toujours – Soleils salis salut je ne reviendrai pas au paradis des louves dans la bergerie ← Les (avant) dernières poupées de...

Marre à bout de ficelle

Une association d’idées décousues de fil blanc noir rouge Suivre le fil rouge pomme Oh cette envie de croquer une pomme quelque chose de craquant Noisettes cacahuètes chakra Chakra ne se mange pas mais c’est un mot qui croustille 28 octobre 2023 ← Marcel Les...