il est huit heures de novembre
il fait beau de pleuvoir

à neuf heures le vent lève
lièvres de nuages

à dix heures le soleil
est assis sur les marches

novembre midi
le fleuve d’un troupeau

l’éolyre prolonge les volées du clocher
disperse la petite éternité
de chaque instant

 

12 novembre 2017

 

0