Il y a eu des falaises d’eau
quelques fois des marées de pierres
et de brûlantes embellies

Maintenant le temps s’effrite
   — saisons de safre —

Aux confluents de toutes mes aubes
passent des trains chargés de nuit
Pulsations rouges sémaphores

Je ne veux pas de terminus
J’habite une carte postale

 

28 septembre 2017

 

0